Menu
13-18 ans. Des questions sur ta sexualité ? Obtiens des réponses avec « OUPS » Ville de Montrouge

L’homosexualité

Laurent, 16 ans

Moi si mon frère me dit je suis homosexuel, je le frappe

Réponse du CMS

L’homosexualité n’est pas un choix. Quand on ressent des sentiments pour une personne : cœur qui bat, frissons, rougir, ne plus savoir quoi dire, c’est indépendant de notre volonté. Etre hétérosexuel, c’est ressentir ces émotions pour une personne de sexe différent. Etre homosexuel, c’est ressentir tout cela mais pour une personne du même sexe. Si on reproche à quelqu’un d’être homosexuel, c’est comme si on s’empêchait de ressentir ces émotions. Ce n’est pas possible, cela vient tout seul. Reprocher à quelqu’un son attirance sexuelle serait comme lui reprocher sa couleur de peau.

Et puis, la sexualité fait partie de notre intimité. En quoi cela me concerne, je n’ai pas à dire à l’autre quelle sexualité il doit avoir. Heureusement, la loi protège l’intimité de toute personne. Quelle que soit son attirance sexuelle, toute personne a droit au respect et à une égale dignité.

La différence est une richesse et la respecter c’est permettre à chacun de s’épanouir.